Max Sauze

Max Sauze

  

Né en 1933 à Alger, Max Sauze débute sa carrière artistique en Algérie en 1960 après des études à l'Ecole des Beaux-Arts d'Alger et à l'Ecole Camondo de Paris. En 1963, il s'installe à Eguilles, près d'Aix-en-Provence.

Le designer travaille l'aluminium et élabore des formes auxquelles il intègre de l'éclairage. Pionnier en la matière, l'entreprise qui porte son nom connaît, dès la fin des années 60, une forte croissance. Ses suspensions, appliques et lampes à poser en aluminium remportent un franc succès (voir les luminaires Andromède, Cassiopée et Orion). La commercialisation s'étend en Europe et outre-Atlantique, aux Etats-Unis et au Canada. Max Sauze crée aussi du mobilier en fil de fer chromé, édité par Group, Forum et Isocèle.

Mais, à la fin des années 70, le développement des lampes halogènes apparaît comme un tournant dans le secteur des luminaires. Max Sauze se tourne alors vers d'autres type de créations. L'artiste crée des œuvres surprenantes, comme les Livres Fermés, et investit son jardin d'Eguilles, ouvert au public et classé par le ministère de la Culture comme « jardin remarquable ». Son fils, Sébastien Sauze, qui a repris la direction de la société Max Sauze, réédite aujourd'hui certains modèles de luminaires.

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.