Joe Colombo

Joe Colombo, designer italien aux multi-facettes

 

S'il commence par s'initier à la peinture et à la sculpture jusqu'en 1949 à l'Académie des Beaux-Arts de Brera, à Milan, Joe Colombo (1930-1971) poursuit avec des études d'architecture à l'Ecole polytechnique de Milan jusqu'en 1954. Il retourne à sa première passion dans les années 50, en rejoignant le mouvement de peinture nucléaire fondé par Enrico Baj. Ses dessins annoncent déjà les visions futuristes qui caractériseront son mobilier. Puis, il remplace son père, décédé en 1959, à la tête de l'entreprise familiale qu'il quitte en 1961.

La carrière de designer de Joe Colombo débute alors en 1962 lorsqu'il ouvre son propre studio, à Milan. Avec son frère Gianni Colombo, il crée le luminaire Acrilica puis le fauteuil Elda en 1963. Dans les années 60, il collabore avec les plus grandes maisons d'édition comme Kartell (voir le fauteuil 4801), Zanotta, Stilnovo, Alessi ou O-Luce et reçoit plusieurs prix (Compasson d'Oro et Premier Design International Award).

Son style innovant, futuriste voire utopique s'inscrit dans les grands courants des années 60 comme le Pop-Art. L'un des principaux axes de travail de Joe Colombo consiste en la recherche de systèmes modulaires et flexibles. La Tube chair, en 1969, composée de quatre tubes en PVC de diamètres différents recouverts de mousse et capable de prendre diverses positions, en est la parfaite illustration.

A la fin des années 60, Joe Colombo se consacre à la création de « cellules d'habitation » fonctionnelles et développe le concept d'antidesign. Sa mort prématurée, à l'âge de 41 ans, met brutalement fin à sa carrière. Il était alors l'un des designers les plus célèbres du monde, et reste aujourd'hui l'un des plus influents de son époque.

Menu

Paramètres

Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.